Menu
Page d'accueil site officiel de la ville
Partager :
2009 : année artistique

2009 : année artistique

L'année 2009 a été particulièrement artistique à Cordemais. C'est pourquoi cet événement en regroupe quatre, tous aussi majeurs les uns que les autres...

En 2009, la commune a reçu 4 artistes, tous différents, dans des lieux tout aussi différents :

  • Maurice Prado, artiste peintre amateur depuis 50 ans, dans la salle du Pressoir ;

  • Erwan Balança, photographe naturaliste, dans les arbres de la rue de la Loire ;

  • Tatzu Nishi, artiste contemporain, à la pointe de l'île de la Nation ;

  • Philippe Sidot, créateur d'aujourd'hui, artiste peintre-sculpteur, à l'hippodrome de la Loire.

Cette page vous invite à découvrir ces hommes et leurs oeuvres...

Prado peintures : 50 ans d'humeurs

Maurice Prado explique sa peinture aux visiteursBeau parcours que celui du peintre amateur Maurice Prado. "Cela fait plus de 50 ans que je peins, avec une attirance pour le beau, et pour des tableaux qui racontent des histoires", aime-t-il à dire.Ophélia Nera : tableau offert par Maurice Prado à la commune
C'est un artiste qui peint dans l'instant, sur une émotion. Toutes les choses marquantes qui ont jalonné sa vie, de sa propre histoire à celle des autres, issues de son entourage ou de l'actualité en général, trouvent un écho dans sa peinture.

Pour rendre hommage au travail de ce Cordemaisien passionné, la commune a souhaité exposer ses oeuvres à la salle du Pressoir, du 21 au 24 mai 2009. Lors de l'exposition, l'artiste était présent tous les jours pour raconter sa peinture, mais aussi pour se raconter : "Ma vie est bien remplie. Outre la peinture et la posésie, j'ai publié aussi un roman Julien". Et oui, lorsque l'infatigable Maurice Prado ne jardine pas, il peint et écrit !

Et même si se séparer d'une de ses oeuvres lui crève le coeur à chaque fois, il n'a pas hésitez à offrir une toile intitulée "Ophélia Nera" à la commune de Cordemais.

Témoins d'Estuaire

Erwan Balança, photographe naturaliste professionnelTout l'été et jusqu'au 6 septembre 2009, l'expositon "Témoins d'Estuaire" a plongé les promeneurs dans l'univers du photographe naturaliste Erwan Balança. Déjà venu à Cordemais en octobre 2005 pour nous présenter "Instants sauvages" à l'hippodrome de la Loire, c'est en plein air cette fois-ci, rue de la Loire, que l'artiste a voulu exposer ses photographies.

70 bâches accrochées entre les arbres ont raconté les paysages naturels et industriels qui courent d'Ancenis à Saint-Nazaire. Composées de photos anciennes (quelques-unes ont été prises il y a 7 ans) et de photos récentes (la majorité ont été prises il y a moins de 17 mois), cette exposition avait pour but de faire découvrir les rives de la Loire mais aussi montrer sa fragilité et sensibiliser le public à l'importance de sa préservation. Les légendes et les textes qui ponctuaient l'exposition ont été écrits par l'association Estuarium, spécialisée dans l'étude et la valorisation du patrimoine de l'estuaire.

Et pour saisir les différents instants présentés dans cette exposition, où animaux et hommes se fondent dans cette naure tantôt sauvage, tantôt industrielle, le photographe a oeuvré tôt le matin et tard le soir. "Aucun filtre coloré n'a été utilisé ! Je photographie la nature au plus près de sa réalité !" précise-t-il.

La centrale de Cordemais vue par Erwan Balança

Le jour du vernissage, Eric Guérin, célèbre chef cuisinier du restaurant "La mare aux oiseaux", avait concocté pour son ami Erwan Balança un buffet composé uniquement de produits des bords de Loire. L'art était également sur les papilles...

A noter que cette exposition, qui est appelé à voyager, a ensuite été présentée à Niigata, au Japon, pendant plusieurs mois. Et elle continue a parcourir le monde... faisant de tous les peuples des témoins de notre estuaire remarquable !

La villa cheminée

Tatzu Nishi et Jean Blaise devant la villa cheminéeCette oeuvre-phare de la manifestation "Estuaire Nantes<>Saint-Nazaire 2007 - 2009 - 2011", proposée par Jean Blaise, directeur du "Lieu Unique" à Nantes, a été inaugurée le 10 juin 2009 en présence de son créateur, l'artiste japonais Tatzu Nishi.

Cette oeuvre pérenne est située à la pointe de l'île de la Nation. C'est un petit pavillon juché à 15 mètre de hauteur, au sommet d'une réplique d'une cheminée de la centrale EDF toute proche.

La villa cheminée domine l'estuaire. Un point de vue à vous couper le souffle s'offre aux personnes qui ont gravi les marches pour arriver tout en haut, dans le jardinet qui entoure la petite maison.

On peut passer des nuits magiques dans cette villa. Que vous preniez votre douche ou que vous soyez étendu sur le lit, les fenêtres à diverses hauteurs vous permettent d'admirer la faune et la flore de la Loire et ses marais... Vous pouvez appercevoir, tout au fond, le pont de Saint-Nazaire et l'océan...

Mais plus qu'un hôtel, c'est une oeuvre gantesque qui fait la fierté de son créateur mais aussi des habitants de Cordemais. Et Tatzu Nishi est très heureux que les Cordemaisiens aient accepté une oeuvre qui, il l'admet volontier, sort de l'ordinaire...

Regarder autrement - Regard d'artiste 2009

Philippe Sidot devant une de ses toilesPhilippe Sidot, artiste primé à de nombreuses reprises, à la fois peintre et sculpteur, était l'invité cette année de "Regard d'artiste".

Son exposition a fait le plein du 10 au 18 octobre dans la salle de l'hippdrome de la Loire. Au point qu'il a dû faire des heures supplémentaires ! Un beau succès qui récompense un artiste en pleine ascension.

Découvrez son exposition en cliquant ici...


Haut de page
Création site Internet mairie